Blog "L'Echo de la Coach"

Le jour où je suis devenue un kintsugi - L'anniversaire de ma résilience

Aujourd’hui c’est mon anniversaire, ou plus exactement mon deuxième anniversaire. Le deuxième que j’ai décidé de fêter. Parce qu'un jour une partie de moi est morte. Et une nouvelle Moi est née.

Il y a 15 ans, le 31 octobre, j’ai eu un très grave accident de voiture. J’ai dû réapprendre à marcher. Celle que j’étais avant l’accident n’est plus. Et je l’aimais. Celle que je suis devenue, avec son vécu, ses cicatrices je l’aime aussi. Il y a ma vie avant l’accident, il y a ma vie pendant mes presque 3 ans de rééducation et il y a ma vie après l’accident. Ma vie d’aujourd’hui.

  

Quand on doit complètement réapprendre à marcher la théorie des petits pas prend tout son sens. C’est un temps parsemé de douleurs et de petites victoires. Jusqu’à la grande victoire : être à nouveau là, présente à soi, aux autres en acceptant de l’être autrement. Cette épreuve m’a confirmé ce que je soupçonnais déjà, ce que j’avais pu déjà touché du doigt. C’est qu’en nous sommeillent des ressources insoupçonnées. Nous avons des pépites, des trésors enfouis au fond de nous qui ne demandent qu’à briller en plein jour. Ils s’expriment alors totalement et pleinement quand cela devient urgent. Mais focalisé-e sur les difficultés à surmonter, sur ce que nous étions avant, nous ne nous apercevons pas qu’elles sont là et s’expriment. Je n’en avais pas pleinement conscience pendant ces douleurs et cette colère de ne plus pouvoir faire, de ne plus être celle d’avant. Et pourtant !

Lire la suite 0 commentaires

Le syndrome de la femme parfaite 3 - Etre une professionnelle parfaite

Note : dans cet article, je limite mes réflexions aux stéréotypes sexués des hommes envers les femmes. Mais il est aussi très intéressant de réfléchir aux stéréotypes des femmes sur les hommes et d’en étudier les conséquences limitantes sur leur comportement dans l’entreprise.

Il est à lire dans la continuité des 2 précédents : Le syndrome de la femme parfaite 1 - Quand commence-t-il Le syndrome de la femme parfaite 2  : les lourdes normes attendues par la société sur le rôle de la mère.

Lire la suite 0 commentaires

Zone de confort et zone de déploiement

A l'expression "Sortir de sa zone de confort", je lui préfère celle d' "Entrer dans sa zone de déploiement". Car c'est bien de cela dont il s'agit.

Vous avez sûrement entendu cette expression "Sortir de sa zone de confort" que ce soit dans des médias, des livres, des conférences. Quelqu'un vous a peut-être même incité à le faire pour, selon lui, votre bien... Mais est-ce vraiment le cas? Et surtout qu'est ce que cette expression signifie vraiment? Quelles en sont les conséquences?

 

Pour ma part, je trouve cette expression assez "violente" car elle focalise sur les efforts douloureux à fournir et non sur les bénéfices que nous allons en tirer. Je préfère donc inviter la personne que j'accompagne à "ENTRER DANS SA ZONE DE DEPLOIEMENT". Car c'est bien de cela qu'il s'agit.

 

Notre zone de confort correspond au domaine du connu, rassurant. Rester dans nos habitudes peut parfaitement nous convenir, à condition que cela ne nous empêche pas de réaliser nos projets, nos rêves. Si au contraire, ce confort nous bloque et nous enferme, la question du changement et, par conséquent, la nécessité de "sortir de sa zone de confort" est nécessaire à se poser. Car finalement le confort n'est plus confortable. Bien sûr cela fait peur! Et c'est normal! L envisager alors sous l'angle des avantages est donc nettement plus moteur.

 

Etre bousculé-e, modifier nos croyances et nos comportements nous permet de grandir, d'ouvrir notre champ des possibles même si c'est inconfortable, et même parfois très difficile. Le changement peut s'avérer nécessaire a un moment donné cependant, il est primordial de le faire dans le respect de soi, en restant en cohérence avec soi et ses valeurs. Notre comportement est juste et nos actions efficaces s'ils vont dans le sens de ce que nous souhaitons accomplir et en gardant à l'esprit le positif que nous allons en tirer : Dans quel but je décide de changer ? Dans quel but j'agis autrement? Dans quel but j'ose ? Pour quels bénéfices pour moi? Ces questions sont le moteur d'un changement adéquat et nous aident et nous motivent à quitter ce que nous connaissons, et qui peut nous refreiner, pour entrer justement dans notre zone d épanouissement.

 

Ci-dessous, je vous propose une illustration qui compare les stratégies, bénéfices et inconvénients de ne pas oser bousculer son confort avec celui d'oser justement.  Je me suis inspirée de celle du site Psychologie-entrepreneurial.

Lire la suite 0 commentaires

Profiter des vacances pour gagner en confiance

Les vacances et la période estivale sont des moments propices pour lâcher-prise et préparer tranquillement la suite de l'année.

Lire la suite 0 commentaires

Le syndrome de la femme parfaite 2 - Les lourdes normes attendues par la société sur le rôle de la mère

[Réédition de l'article : après publication, il m'était apparu que la compréhension de cet article pouvait porté à confusion s'il n'était pas lu dans la continuité du 1er : "Etre une enfant parfaite" . Je l'ai alors remodelé afin que mon message soit plus clair. 04/06/17]

 

Comme souligné dans le premier article, une femme se heurte aux représentations sociales et aux normes dominantes : tout mener de front et être une femme parfaite. Après avoir expliqué comment l'environnement familial, scolaire et sociétal induisent la petite fille à être une enfant parfaite (article ci-dessous), voici en quoi les croyances sociétales imposent à la femme d'être une mère "parfaite".

 

Ce modèle de la mère "parfaite", que les femmes en soient conscientes ou non, pèse sur elles. Elles se définissent par rapport au rôle que la société attend d’elles. 

Lire la suite 2 commentaires

Le Syndrome de la Femme parfaite 1 - Quand commence-t-il ?

Que signifie être une femme aujourd’hui ?

Plus nombreuses à faire de longues études, elles travaillent, continuent d’être en couple, d’avoir des enfants, de s’impliquer dans des associations. Elles tiennent à leur identité plurielle car « […] la majorité des françaises […] n’entendent renoncer à rien, pas plus à la maternité, […], qu’à leurs autres ambitions »  précise Elisabeth Badinter.

 

Les mentalités ont changé et la société ne pose plus le même regard sur la femme. Néanmoins des stéréotypes et des discriminations perdurent. Une femme se heurte toujours aux représentations sociales et aux normes dominantes : être une enfant parfaite pour devenir une mère parfaite et une professionnelle parfaite. Cette injonction à la perfection véhiculée par nos croyances traditionnelles conduit beaucoup de femmes à l’épuisement et au burn-out.

Lire la suite 0 commentaires

" Tu as le job de rêve en fait ! "

Cette réflexion m'a été faite sur ma page FB suite à la publication de photos présentant le jardin dans lequel j'allais coaché un dirigeant d'entreprise en Coaching Nature.  

 

Je lui ai répondu que "oui en effet et ce job je me le suis créé" ! 

Il y a pire comme environnement de travail vous ne trouvez pas? 


Lire la suite 0 commentaires

Mon interview sur Harmony.com

Sandra Perez d' Harmony.com m'a interviewé sur mon logo et ma campagne de communication pour mes ateliers à destination des entrepreneur-es.

Voici notre rencontre. Je vous invite à suivre régulièrement son blog, mine d'apports judicieux pour le développement de votre visibilité. Merci à elle! Cela a été un plaisir de répondre à ces questions!

Lire la suite 0 commentaires

Temps Mieux!

Courir après le temps… Un des maux de notre siècle...

 

 

Exhortés à atteindre des niveaux d’exigence et de réactivité de plus en plus élevés, nous vivons à un rythme effréné en voulant tout, tout faire et tout de suite. Le temps stresse, oppresse et démotive. Comme le souligne Jean-Louis Servan-Schreiber « aujourd’hui, la plupart d’entre nous ont mal à leur temps et ne savent pas que ça se soigne».

Lire la suite 0 commentaires

Future Entrepreneure

Eléonore : "Et nous avons créé Babelicot, enfin!Trop fière!"

[...] "Son métier c’est d’aider les personnes à atteindre leurs objectifs. Ca peut être changer de boulot comme d’apprendre à gérer la vie entre travail et maison (et ne pas exploser en plein vol). Il y a des vraies formations avec diplôme pour faire ça.

Lire la suite

Cadre supérieur

Marc : "Nos échanges m'ont permis de prendre confiance en moi, de pouvoir définir avec des mots mes émotions, et d'améliorer la communication avec autrui."

" J'ai eu le plaisir de travailler avec Catherine alors que j'étais en situation de changement de poste dans la même entité, avec beaucoup d'interrogations et d'incertitudes par rapport à mes capacités de réussir.

Nos échanges m'ont permis de prendre confiance en moi, de pouvoir définir avec des mots mes émotions, et d'améliorer la communication avec autrui. Son écoute, son non jugement et ses feed-back ont accompagné mes décisions professionnelles."

Marc N., Cadre supérieur

Professionnelle en reconversion

Anne-Karine :

"L'écoute de Catherine, ses questionnements et sa bienveillance ont permis au fil des séances, de trouver le chemin qui est le mien aujourd'hui."

Cela faisait quelques années que je réfléchissais à une réorientation professionnelle...sans succès !

 

Un bilan de compétence m'a éclairé sur le fait que j'étais dynamique, pédagogue et avais le sens de l'organisation...oui, mais j'en fais quoi de mon dynamisme, de ma pédagogie et de mon sens de l'organisation ? Au service de quel métier pourrais-je les mettre en avant ?

Lire la suite

Entrepreneur artistique

"Méthodique, appliquée et sachant utiliser tous les outils dont elle a connaissance avec perspicacité, Catherine possède de grands atouts pour un vaste champ d'expression professionelle.

Elle possède en plus les qualités humaines spécifiques aux belles personnes. Peu importe la route qu'elle prend, elle s'y engage avec toutes ces qualités qu'elle met au service de la tâche dont elle se sent investie.

J'ai eu le privilège de croiser ses conseils avisés. Profond respect."

Dominique Loquin, Pédagogue de l'Expression