Zone de confort et zone de déploiement

A l'expression "Sortir de sa zone de confort", je lui préfère celle d' "Entrer dans sa zone de déploiement". Car c'est bien de cela dont il s'agit.

Vous avez sûrement entendu cette expression "Sortir de sa zone de confort" que ce soit dans des médias, des livres, des conférences. Quelqu'un vous a peut-être même incité à le faire pour, selon lui, votre bien... Mais est-ce vraiment le cas? Et surtout qu'est ce que cette expression signifie vraiment? Quelles en sont les conséquences?

 

Pour ma part, je trouve cette expression assez "violente" car elle focalise sur les efforts douloureux à fournir et non sur les bénéfices que nous allons en tirer. Je préfère donc inviter la personne que j'accompagne à "ENTRER DANS SA ZONE DE DEPLOIEMENT". Car c'est bien de cela qu'il s'agit.

 

Notre zone de confort correspond au domaine du connu, rassurant. Rester dans nos habitudes peut parfaitement nous convenir, à condition que cela ne nous empêche pas de réaliser nos projets, nos rêves. Si au contraire, ce confort nous bloque et nous enferme, la question du changement et, par conséquent, la nécessité de "sortir de sa zone de confort" est nécessaire à se poser. Car finalement le confort n'est plus confortable. Bien sûr cela fait peur! Et c'est normal! L envisager alors sous l'angle des avantages est donc nettement plus moteur.

 

Etre bousculé-e, modifier nos croyances et nos comportements nous permet de grandir, d'ouvrir notre champ des possibles même si c'est inconfortable, et même parfois très difficile. Le changement peut s'avérer nécessaire a un moment donné cependant, il est primordial de le faire dans le respect de soi, en restant en cohérence avec soi et ses valeurs. Notre comportement est juste et nos actions efficaces s'ils vont dans le sens de ce que nous souhaitons accomplir et en gardant à l'esprit le positif que nous allons en tirer : Dans quel but je décide de changer ? Dans quel but j'agis autrement? Dans quel but j'ose ? Pour quels bénéfices pour moi? Ces questions sont le moteur d'un changement adéquat et nous aident et nous motivent à quitter ce que nous connaissons, et qui peut nous refreiner, pour entrer justement dans notre zone d épanouissement.

 

Ci-dessous, je vous propose une illustration qui compare les stratégies, bénéfices et inconvénients de ne pas oser bousculer son confort avec celui d'oser justement.  Je me suis inspirée de celle du site Psychologie-entrepreneurial.

coaching professionnel, Nantes, Catherine Ellissèche, zone de confort

Ainsi, les limites de notre zone de confort, propres à chacun-e, ne sont pas figées. Elles évoluent au fil de nos réussites, de nos fragilités et de nos difficultés. Cette zone de confort s'élargit donc, nourrie par tous nos apprentissages, qu'ils proviennent de réussites ou de ce que nos appelons échecs (encore un terme que je trouve inapproprié mais c'est pour un futur article), et les transformant ainsi en forces. Nous avons grandi, nous nous sommes donc déployé-es. Nous avons gagné en confiance, mieux encore, en estime de soi. 

 

 

Alors, tout en restant bienveillant avec nous-même et en focalisant sur nos bénéfices d action, oublions le "il faut que je sorte de ma zone de confort" pour réussir et préférons lui : "je choisis d'entrer dans ma zone de déploiement et je réussis". Une vision bien plus positive et motivante vous ne trouvez pas? Alors CROYEZ EN VOUS et OSER. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0