Actus et Blog "L'Echo de la Coach"

Le syndrome de la femme parfaite 3 - Etre une professionnelle parfaite

Le syndrome de la femme parfaite 3 - être une parfaite professionnelle

Note : dans cet article, je limite mes réflexions aux stéréotypes sexués des hommes envers les femmes. Mais il est aussi très intéressant de réfléchir aux stéréotypes des femmes sur les hommes et d’en étudier les conséquences limitantes sur leur comportement dans l’entreprise.

Il est à lire dans la continuité des 2 précédents : Le syndrome de la femme parfaite 1 - Quand commence-t-il Le syndrome de la femme parfaite 2  : les lourdes normes attendues par la société sur le rôle de la mère.

Les Tontons Flingueurs est un de mes films cultes. Je savoure sans lassitude le jeu des acteurs et les truculants dialogues de monsieur Audiard. Et cet extrait a toujours gratouillé mon oreille... Je remercie Lino Ventura de remettre gentiment Bernard Blier à sa place en lui faisant comprendre que les femmes sont capables aussi de beaucoup plus de choses qu'on ne le croit ou que la société veut bien nous le faire croire.

 

Malgré la progression du taux d’activité professionnelle des femmes, il reste inférieur à celui des hommes, notamment dans les cellules familiales avec de jeunes enfants. Selon l’INSEE en 2015 en France, le taux d'activité des femmes, entre 15 et 64 ans, est de 67,6 %, soit une progression de plus de 3 points en 10 ans pendant que celui des hommes est resté quasi-ment stable. 

 

Dans les systèmes organisationnels, créés en grande partie par et pour les hommes et bien avant l’entrée massive des femmes sur le marché du travail, les pratiques de travail, les structures et les normes ont tendance à refléter l’expérience et les valeurs masculines. Le sociologue Bourdieu explique que l’entreprise reproduit les rapports sociaux de domination. Par conséquent, tout ce qui est considéré comme normal au travail, incluant les systèmes de récompense et de reconnaissance, tend à privilégier les traits qui sont socialement et culturellement associés aux hommes tout en dévaluant ou en ignorant ceux attribués aux femmes. Les femmes se heurtent alors aux stéréotypes et discriminations négatifs et persistants.

Lire la suite 0 commentaires

Zone de confort et zone de déploiement

A l'expression "Sortir de sa zone de confort", je lui préfère celle d' "Entrer dans sa zone de déploiement". Car c'est bien de cela dont il s'agit.

Vous avez sûrement entendu cette expression "Sortir de sa zone de confort" que ce soit dans des médias, des livres, des conférences. Quelqu'un vous a peut-être même incité à le faire pour, selon lui, votre bien... Mais est-ce vraiment le cas? Et surtout qu'est ce que cette expression signifie vraiment? Quelles en sont les conséquences?

 

Pour ma part, je trouve cette expression assez "violente" car elle focalise sur les efforts douloureux à fournir et non sur les bénéfices que nous allons en tirer. Je préfère donc inviter la personne que j'accompagne à "ENTRER DANS SA ZONE DE DEPLOIEMENT". Car c'est bien de cela qu'il s'agit.

 

Notre zone de confort correspond au domaine du connu, rassurant. Rester dans nos habitudes peut parfaitement nous convenir, à condition que cela ne nous empêche pas de réaliser nos projets, nos rêves. Si au contraire, ce confort nous bloque et nous enferme, la question du changement et, par conséquent, la nécessité de "sortir de sa zone de confort" est nécessaire à se poser. Car finalement le confort n'est plus confortable. Bien sûr cela fait peur! Et c'est normal! L envisager alors sous l'angle des avantages est donc nettement plus moteur.

 

Etre bousculé-e, modifier nos croyances et nos comportements nous permet de grandir, d'ouvrir notre champ des possibles même si c'est inconfortable, et même parfois très difficile. Le changement peut s'avérer nécessaire a un moment donné cependant, il est primordial de le faire dans le respect de soi, en restant en cohérence avec soi et ses valeurs. Notre comportement est juste et nos actions efficaces s'ils vont dans le sens de ce que nous souhaitons accomplir et en gardant à l'esprit le positif que nous allons en tirer : Dans quel but je décide de changer ? Dans quel but j'agis autrement? Dans quel but j'ose ? Pour quels bénéfices pour moi? Ces questions sont le moteur d'un changement adéquat et nous aident et nous motivent à quitter ce que nous connaissons, et qui peut nous refreiner, pour entrer justement dans notre zone d épanouissement.

 

Ci-dessous, je vous propose une illustration qui compare les stratégies, bénéfices et inconvénients de ne pas oser bousculer son confort avec celui d'oser justement.  Je me suis inspirée de celle du site Psychologie-entrepreneurial.

coaching professionnel, Nantes, Catherine Ellissèche, zone de confort

Ainsi, les limites de notre zone de confort, propres à chacun-e, ne sont pas figées. Elles évoluent au fil de nos réussites, de nos fragilités et de nos difficultés. Cette zone de confort s'élargit donc, nourrie par tous nos apprentissages, qu'ils proviennent de réussites ou de ce que nos appelons échecs (encore un terme que je trouve inapproprié mais c'est pour un futur article), et les transformant ainsi en forces. Nous avons grandi, nous nous sommes donc déployé-es. Nous avons gagné en confiance, mieux encore, en estime de soi. 

 

 

Alors, tout en restant bienveillant avec nous-même et en focalisant sur nos bénéfices d action, oublions le "il faut que je sorte de ma zone de confort" pour réussir et préférons lui : "je choisis d'entrer dans ma zone de déploiement et je réussis". Une vision bien plus positive et motivante vous ne trouvez pas? Alors CROYEZ EN VOUS et OSER. 

0 commentaires

Expérimentez le codéveloppement

Entrepreneurs indépendants, venez expérimenter le codéveloppement dans un cadre bienveillant.

 

En s'appuyant sur les trésors de l'intelligence collective, le codéveloppement vous permet : 

  •  de résoudre vos problématiques, 
  • de développer vos compétences, 
  • de sortir de votre isolement.

Les participants d'un groupe de codéveloppement portent un regard neuf sur leurs difficultés actuelles, trouvent des solutions originales grâcce aux partages d'expériences et font évoluer leurs interactions avec les autres.

 

Le 28 septembre 2017 de 9h30 à 12h30 à Riverside by Ducis à Saint-Herblain (44)

15 euros avec petit déjeuner offert : boisson chaude, viennoiserie, jus de fruits.

 

Pour en savoir plus sur le codéveloppement : c'est ici

Pour connaître le lieu : RiverSide by Ducis  49 Quai E. Cormerais - 44800 Saint-Herblain


Le syndrome de la femme parfaite 3 - Etre une professionnelle parfaite

Le syndrome de la femme parfaite 3 - être une parfaite professionnelle

Lire la suite 0 commentaires

Le syndrome de la femme parfaite 2 - Les lourdes normes attendues par la société sur le rôle de la mère

[Réédition de l'article : après publication, il m'était apparu que la compréhension de cet article pouvait porté à confusion s'il n'était pas lu dans la continuité du 1er : "Etre une enfant parfaite" . Je l'ai alors remodelé afin que mon message soit plus clair. 04/06/17]

 

Comme souligné dans le premier article, une femme se heurte aux représentations sociales et aux normes dominantes : tout mener de front et être une femme parfaite. Après avoir expliqué comment l'environnement familial, scolaire et sociétal induisent la petite fille à être une enfant parfaite (article ci-dessous), voici en quoi les croyances sociétales imposent à la femme d'être une mère "parfaite".

 

Ce modèle de la mère "parfaite", que les femmes en soient conscientes ou non, pèse sur elles. Elles se définissent par rapport au rôle que la société attend d’elles. 

Lire la suite 2 commentaires

Le Syndrome de la Femme parfaite 1 - Quand commence-t-il ?

Que signifie être une femme aujourd’hui ?

Plus nombreuses à faire de longues études, elles travaillent, continuent d’être en couple, d’avoir des enfants, de s’impliquer dans des associations. Elles tiennent à leur identité plurielle car « […] la majorité des françaises […] n’entendent renoncer à rien, pas plus à la maternité, […], qu’à leurs autres ambitions »  précise Elisabeth Badinter.

 

Les mentalités ont changé et la société ne pose plus le même regard sur la femme. Néanmoins des stéréotypes et des discriminations perdurent. Une femme se heurte toujours aux représentations sociales et aux normes dominantes : être une enfant parfaite pour devenir une mère parfaite et une professionnelle parfaite. Cette injonction à la perfection véhiculée par nos croyances traditionnelles conduit beaucoup de femmes à l’épuisement et au burn-out.

Lire la suite 0 commentaires

formation atelier entreprise entrepreneur changement compétence performance

Conférence et salon

Rencontrons-nous le dimanche 21 mai au salon "Les Rencontres du Bien-Etre", Le Pallet (44)

Nous pourrons échanger autour de mon stand ou lors de ma conférence-échanges "Comment revenir au travail après une longue absence"

salon, bien-être, bonheur, travil, soins

Mon interview sur Harmony.com

Sandra Perez d' Harmony.com m'a interviewé sur mon logo et ma campagne de communication pour mes ateliers à destination des entrepreneur-es.

Voici notre rencontre. Je vous invite à suivre régulièrement son blog, mine d'apports judicieux pour le développement de votre visibilité. Merci à elle! Cela a été un plaisir de répondre à ces questions!

Lire la suite 0 commentaires

Temps Mieux!

Courir après le temps… Un des maux de notre siècle...

 

 

Exhortés à atteindre des niveaux d’exigence et de réactivité de plus en plus élevés, nous vivons à un rythme effréné en voulant tout, tout faire et tout de suite. Le temps stresse, oppresse et démotive. Comme le souligne Jean-Louis Servan-Schreiber « aujourd’hui, la plupart d’entre nous ont mal à leur temps et ne savent pas que ça se soigne».

Lire la suite 0 commentaires